Bon, ce premier vrai post en hommage aux heures passées à installer, customiser, pluginer, thèmer ce bel outil qu’est WordPress.En plus, je partais avec un handicap : un hébergement  sur 1&1 !!!

Ce blog n’a pas vocation à s’adresser aux geek, mais disons que recenser les bugs que j’ai rencontrés et leurs solution aidera peut être l’humanité…

Donc, en synthèse :

1°) Installation standard de WordPress 2.7 depuis le site wordpress-fr.net

Le mode d’emploi de l’installation est ici :  » Créer son blog avec WordPress sur 1&1″

2°) Il faut bien évidement à un moment indiquer vos identifiants de connexion, et donc, comme indiqué sur le site, créer le fichier  wp-config.php. Ce n’est pas du tout compliqué, vu qu’il y a un modèle avec 4 informations à personnaliser.

Donc tout s’installe, mais au moment d’arriver sur le panneau d’administration, je tombe sur plein de lignes « Warning: Cannot modify header information – headers already sent by XXX ». Grrrrrrrrr EN FAIT – et cela en est presque drole – MAIS, le bonus c’est que pour ce faire, il ne faut pas utiliser le bloc note windows Notepad !!! Il rajoute des machins à la fin des bidules, et quand on le remet sur votre blog, et bien ça marche po. Pour les puristes :

Avant tout, il est important de comprendre ce problème, et surtout comprendre ce qu’est un “header”. En PHP, il s’agit d’une instruction qui permet d’envoyer un entête HTTP. Il est souvent utilisé pour effectuer des redirections. Du coup, il est strictement interdit d’insérer des caractères (même vides) devant ce type d’instructions. Sans cela, vous vous tapez des erreurs vous indiquant que le “header” ne peut pas être envoyé et que vous êtes condamné à une torture éternelle.

Sauf que voilà, lorsque ce problème se pose à l’installation de WordPress et qu’on ouvre gentiment son fichier wp-config.php, on se rend très vite compte qu’il n’y a aucun caractère (même vide) avant ou après les instructions qui y figurent. Et c’est généralement sur ce genre de choses que l’on a tendance à se prendre la tête et à s’arracher les cheveux quelque chose de bien.

Bref, la solution est on ne peut plus simple et vient en réalité de l’encodage du fichier. Par défaut, celui-ci est effectivement encodé en UTF-8. Ce dernier a la fâcheuse tendance à ajouter quelque chose comme trois caractères au début du fichier, provoquant ce type d’erreurs. Pour résoudre le problème, il suffit d’ouvrir le fichier wp-config.php de WordPress avec un éditeur comme Notepad++, d’aller dans le menu “Format” et de sélectionner l’option “Encoder en UTF-8 (sans BOM)”.

Par Fred.

Solution : comme indiqué, utilisez Notepad++, avec l’option “Encoder en UTF-8 (sans BOM)” dans « Format. »

3°) Ca marche ! Après on a donc envie de tester les jolis thèmes, et ce n’est pas ce qui manque, avec par exemple :

www.wptmp.com, www.qualitywordpress.com,   wptheme.net, wordpress.pro, topwpthemes.com, wpthemeland.com, www.skinpress.com, www.freewpthemes.net, freethemelayouts.com, www.templatesbrowser.com, www.amazingwordpressthemes.com , wordpressthemes.free.fr, wordpress.org, … Ca ira ???

4°) Mais des fois, c’est drôle, il y a tout qui plante !!! Impossible d’accéder ni au blog ni pire au panneau d’administration !

Mais heureusement, on peut changer manuellement le thème de WordPress ! Pour cela, il faut Utiliser phpMyAdmin (chez 1&1 c’est ici), on ouvre ensuite la base et on cherche la table : wp_options. On cherche dans le champ option_name, les valeurs template et stylesheet, dont il faut remettre les deux option_value à default. Enregistrez, et c’est bon, vous êtes revenu au thème WordPress par défaut !

5°) on passe ensuite aux plugins, qu’on peut trouver sur wordpress.org. Et c’est là que ça plante souvent joyeusement, tout plein d’erreurs…  Pour la faire bref, en cas de problème, effacez ou renommez le répertoire du plugin, ça marche parfois. Sinon :

  • Erreurs 500 « Internal server error » ou « droits insuffisants » surtout avec 1&1 parait-il… En fait, chez 1&1& le problème vient souvent du fait que c’est la version 4 de php qui est installé et que certains scripts wordpress nécessitent php5. Pour y remédier, insérez ce code dans le fichier .htaccess situé à la racine de votre hébergement :

AddType x-mapp-php5 .php AddHandler x-mapp-php5 .php

  • Récidives Erreurs 500 : attention, le fichier précédent est parfois réinitialisé, recommencez en cas de récidive…  ;o)
  • Vous n’avez pas les droits suffisants pour accéder à cette page : Yin-Yin nous donne la solution – qui est sans danger !

En installant le pack “WordPress 2.7 FR” il apparait trois fichiers dans le répertoire /wp-content/languages/: * fr_FR.po            * fr_FRmo          * fr_FR.php Il faut supprimer le fichier fr_FR.php qui contient une phrase de rappel de mot de passe et n’est pas utile. Ensuite vous retrouverez tous vos droits sans supprimer un seul plugin !

6°) Les permaliens : ce sont les noms des posts, qui servent ensuite d’adresse URL.

Pour faire simple, allez dans le panneau d’administration, Réglages, Permaliens, et remplacez la valeur par défaut « domain.com/?p=15 » (15 est le numéro du billet). Choisissez la valeur personnalisée, et indiquez  /%post_id%/. Ainsi le nom URL est désormais le titre du post ! Si vous avez déjà publié, utilisez le plugin Dean’s Permalinks Migration et indiquez dans Old Permalink Structure /%post_id%. En cas de gros souci, et si vous n’accédez plus à l’interface d’administration, une solution est :

Voici une démarche pour les plus téméraires d’entre vous, la modification directement dans la base de données.

Allez dans PhpMyAdmin, ouvrez votre base de données puis afficher la table « wp_options ». Ensuite cherchez l’option « permalink_structure ». Elle se trouve à la ligne 34. Selon le nombre de lignes affichées par page elle peut se trouver vers la fin de la première page ou en début de la deuxième page.

Ensuite cliquez sur « Modifier » et effacez ce qu’il y a d’inscrit. Quand vous avez l’option « structure des permaliens par défault » cochée dans la console admin de WP, cette case est vide. Enfin faites « Exécuter ». Les paramètres par défaut du blog sont de retour.

7°) Quelques liens :

Bon, à part ça, c’est bien WordPress, lol !

Un premier post, sans grand intérêt, pour marquer le coup et vous souhaiter la bienvenue sur ce modeste blog, qui n’a pour but que de de diffuser de l’information, et d’entamer des discussions…

Bonne lecture !

Actuarius