Du 11 au 13 décembre 2008, l’Hôtel de Ville de Paris a accueilli le 9e sommet des prix Nobel de la Paix.

Trois jours de débats autour des droits humains, avec l’ancien président polonais Lech Walesa, la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt ou encore l’Irlandais John Hume. Tous ont lancé une campagne internationale pour la libération d’Aung San Suu Kyi, Prix Nobel assignée à résidence par la junte birmane. Le chanteur Bono a reçu le prix du sommet 2008, vendredi 12 décembre, des mains de Bertrand Delanoë.

9-sommet-prix-nobel-paix-paris-2008-300x199 9ème sommet des prix Nobel de la paix - Une publicité engagée...
Le sommet mondial des prix Nobel – Sophie Robichon/Mairie de Paris – Hôtel de Ville, le 12 décembre 2008.
Bertrand Delanoë, Walter Veltroni, ancien maire de Rome, Ingrid Betancourt, Bono, Thandiwe Chama,
Lech Walesa et Frederik Willem De Klerk, ancien président de l’Afrique du Sud,
lancent un appel pour la libération d’Aung San Suu Kyi.

Vous trouverez sur Wikipedia un long portrait de cette femme héroïque.

J’ai entendu parler de ce sommet de façon originale : Lancia est en effet partenaire du sommet, et a financé une publicité engagée, que j’ai trouvée très originale, et qui change des blondes aux gros seins que l’on voit habituellement dans les publicités pour automobiles – façon « ami gogo, lache-nous 30 000 € et tu auras la même sur le siège passager… ». Vous trouverez ici le communiqué de presse de Lancia, très intéressant, et je vous mets la publicité en question :