Parce que cela ne se fait pas de mourir 28 jours avant ses 100 ans

Parce qu’elle est rigoureusement indispensable

Parce qu’elle va trop nous manquer sinon

Parce qu’elle a dit :

« Partout et toujours, cherche sans te lasser le remède qui soulage, sème l’espoir : ça vivifie et ton amour peut faire des miracles.»

« On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s’agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l’oublions pas : « Souris au monde et le monde te sourira. » »

« Si tu veux vivre, tu dois aimer. »

« Acharnons-nous pour que l’Homme soit partout respecté. »

« Tant que je peux marcher et être utile, je marche ; et le jour où je tomberai, eh bien quelqu’un d’autre prendra ma place et continuera le mouvement. »

« C’est à toi que je m’adresse, jeune de France et d’Europe. Ecoute la vieille femme que je suis : née en 1908, j’ai connu le siècle le plus hallucinant qui soit ; j’ai été appelée dans les cinq continents pour répondre aux drames de la misère, de la violence et de la guerre, là où l’homme est un loup pour l’homme. Tu es le fils de ton siècle, tu es baigné dans tout ce qui bouillonne autour de toi. Je voudrais le clamer à chacun d’entre vous : sois l’homme, la femme que tu es. Si la déprime est prête à te jeter par terre, sache-le : la force est en toi, dans ton corps et dans ton cœur. Cette soif de justice qui t’habite, laisse-la t’emporter vers plus malheureux que toi, entre dans la bataille. Crois en toi, en cette passion pour un monde où des hommes libres vivraient égaux, en frères. Crois en ton dynamisme, incarne ton idéal à l’endroit même où tu vis, là où tu sens battre ton cœur. Sache que ton acharnement, en dépit des échecs, assurera ton triomphe. Crois dans les autres : le même souffle de justice les fait tressaillir. Ne crains pas de rejoindre leur combat : l’union des jeunes est une puissance formidable. Crois en toi, comme moi en toi, crois en l’autre comme en toi ! »

emmanuelle CDG 05 : Contre la mort de Soeur Emmanuelle

Soeur+Emmanuelle CDG 05 : Contre la mort de Soeur Emmanuelle